L’analyse des données au service de la persévérance scolaire

Carolanne Tremblay
Carolanne Tremblay

La persévérance scolaire est un des plus grands défis rencontrés dans le système scolaire actuel. Autant pour les jeunes du primaire et du secondaire que pour les étudiants au collégial ou à l’université, les garder intéressés, motivés et présents peut parfois sembler être une montagne insurmontable. Dès qu’un enfant entre à l’école, le but de tous les intervenants est qu’il en ressorte avec un diplôme! Pour ce faire, il doit être enthousiasmé par ce qu’il apprend, mais il doit aussi avoir un sentiment d’appartenance envers son milieu. Bien entendu, il est aussi important que sa famille et sa communauté lui apportent tout le soutien dont il a besoin. Depuis de nombreuses années, les milieux scolaires recherchent des solutions pour favoriser la réussite des jeunes, mais surtout pour maintenir la persévérance scolaire tout au long du parcours d’un étudiant. Et si une des solutions était au bout de leur nez et résidait dans l’analyse de leurs données?

Mais qu’est-ce que la persévérance scolaire exactement?

Avant de parler d’analyse, définissons ce qu’est la persévérance scolaire et comment la favoriser. Le concept de la persévérance scolaire a été introduit au Québec dans les années 50. Depuis, il a beaucoup évolué. C’est l’idée du «maintien plus ou moins grand, au fil des années, des effectifs scolaires admis dans le système d’éducation ou engagés dans un cycle ou dans un programme d’étude» (Legendre 1995). C’est simple, la persévérance scolaire c’est la poursuite des études pour un élève. Pour la favoriser, 18 facteurs entrent en jeu, provenant autant de la sphère familiale, personnelle, scolaire et sociale. On doit toujours en tenir compte quand on veut travailler la persévérance.

Et les données dans tout ça

Les organisations scolaires accumulent depuis des années beaucoup de données concernant leurs étudiants et celles-ci vont, tout comme les facteurs liés à la persévérance scolaire, bien au-delà des simples résultats scolaires. L’âge actuel, le moment et l’âge d’admission, le programme d’étude, le lieu de résidence, les résultats, le nombre d’absences à l’école, et bien plus encore font partie des informations que les milieux scolaires ont au sujet de leur «clientèle». Avant, et c’est ce qui nous a permis au fil du temps de mieux comprendre la persévérance scolaire et les facteurs qui la favorisent, nous pouvions analyser rétrospectivement ces données afin de comprendre ce qui menait un étudiant à la diplomation ou à l’abandon. Aujourd’hui, grâce à l’intelligence artificielle, l’analyse des données que les organisations scolaires accumulent peut s’effectuer en temps réel et nous aider à agir en amont! En aidant l’établissement à bien comprendre les forces et les difficultés des étudiants qui sont présentement admis, l’analyse des données peut permettre aux acteurs du milieu d’aligner leur plan de réussite aux besoins réels de la clientèle et de mettre en œuvre les bonnes stratégies, au bon moment, pour que les jeunes persévèrent et se rendent jusqu’à la diplomation! Le but est de prévenir toute situation qui risque de mener à ce qu’un apprenant échoue ou abandonne et d’intervenir avant l’échec afin que le sentiment de compétence du jeune reste intact!

Qui peut réaliser cette analyse?

Pour y arriver, il faut avant toute chose s’assurer de bien utiliser les données des jeunes dans les établissements d’éducation. Il importe donc de cibler les bonnes personnes dans l’équipe-école pour s’asseoir avec les experts en intelligence artificielle afin que tous ensemble puissent développer une compréhension des dossiers étudiants juste et qui favorise la réussite. Après qu'ils aient déterminé les éléments les plus importants, l'équipe spécialisée en intelligence artificielle pourra les analyser et fournir à l’organisation un portrait facile à comprendre et utile. Cette équipe doit aussi savoir comment éviter les pièges des préjugés soulevés par l’algorithme et bien comprendre le domaine de l’éducation. La jonction entre l’équipe-école et l’équipe en intelligence artificielle est primordiale, car c’est le lien entre les deux qui permettra à l’algorithme de bien répondre aux besoins des intervenant.es. Le but de ces algorithmes est de faciliter leur travail, leur redonner du temps pour créer des relations bienveillantes avec les jeunes, d’intervenir plus rapidement et de manière plus efficace. Ils doivent donc avoir pleinement confiance dans le portrait des situations à risque fourni par l’algorithme d’intelligence artificielle.

Que faire avec cette analyse?

Mais ce qui est fondamental, c’est de réfléchir à des stratégies, de réaliser des interventions préventives et de mettre en place des plans d’action afin que ces analyses servent au bien des étudiants. L’analyse des données est une chose, mais être prêt à l’utiliser pour réellement changer les choses dans son milieu scolaire en est une autre! C’est une grande gestion de changement que d’intégrer dans la pratique des professionnel.les en éducation l’utilisation de l’analyse d’une intelligence artificielle afin de les accompagner dans leurs choix décisionnels et dans leur jugement professionnel. L’objectif des gens qui choisissent de travailler en éducation c’est de soutenir les jeunes dans leur parcours scolaire, d’avoir un impact positif dans leur vie. L’intelligence artificielle, si elle est bien utilisée, peut leur donner plus de temps pour le faire. Elle peut leur permettre d’avoir plus d’énergie pour investir dans les relations avec les jeunes pour les soutenir et les accompagner dans leur réussite. C’est l’affaire de tous de participer à ce changement pour qu’il ait un impact positif sur les étudiants des milieux scolaires, du primaire jusqu’à l’université.

Carolanne Tremblay

Directrice, secteur technopédagogique

Let us guide you

Contact Optania