Quelques applications concrètes de l’intelligence artificielle en éducation

Carolanne Tremblay
Carolanne Tremblay

Dans le cadre de la Semaine de la FAD (formation à distance) organisée par la FADIO (Formation à distance interordre), Simon et moi avons eu la chance de donner une conférence : « Réfléchir l’intelligence artificielle en éducation ». Vous l’avez manquée? En voici les grandes lignes.

Notre objectif était de discuter d’applications concrètes de l’intelligence artificielle en éducation tout en présentant des explications sur la mécanique derrière l’intelligence artificielle.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle?

« L’intelligence artificielle est le concept selon lequel des machines : des ordinateurs, sont en mesure d’effectuer des tâches d’une manière que l’humain considère intelligente. »

Qu’est-ce que l’intelligence d’affaire?

L’intelligence d’affaire regroupe les stratégies utilisées afin de valoriser les données au sein d’une organisation.

L’intelligence d’affaire permet de :

  • Mieux comprendre sa population étudiante;
  • Prendre des décisions basées sur des analyses statistiques;
  • Obtenir des analyses en temps réel des données à notre disposition;
  • Utiliser des algorithmes d’apprentissage machine afin d’effectuer des prédictions.

L’intelligence artificielle en éducation

L’IA en éducation doit avant tout permettre aux membres du personnel des milieux scolaires d’éviter la surcharge cognitive. Le travail de la technologie pour les accompagner est de les soutenir dans des tâches répétitives ou dans des tâches lourdes d’analyse.

Le but est de réduire le bruit autour d’eux pour leur permettre de revenir à l’essentiel : construire des relations bienveillantes avec les apprenants.

L’intelligence artificielle est une aide à la décision et non un outil pour remplacer le jugement professionnel.

L’apprenant est au centre des préoccupations des milieux scolaires, il doit donc être au cœur des réflexions des équipes de développement d’outils technologiques.

Quelques applications concrètes

Il existe au moins quatre applications concrètes de l’IA en éducation qui respectent ces principes : les outils prédictifs, les plateformes d’apprentissage adaptatives, les robots conversationnels et les outils d’analyse en temps réel. Survolons-les un à un, pour en comprendre la valeur.

1 Les outils prédictifs

Ça fonctionne comment?

Les outils prédictifs s’appuient sur des modèles qui utilisent une ou plusieurs bases de données. Une équipe s’occupe de faire un nettoyage des données afin de s’assurer que ces dernières sont aptes à être analysées. L’équipe implémente ensuite des algorithmes d’apprentissage, valide la performance de ces algorithmes et les mettent en production.

Concrètement...

Ces outils permettent d’intervenir en prévention avant qu’une situation à risque survienne ou qu’elle dégénère. Ils offrent un portrait de la population étudiante et ils permettent de préparer les membres du personnel à ce qui s’en vient dans leurs milieux scolaires.

En pratique

ISA est une plateforme propulsée par des algorithmes d’intelligence artificielle utilisant des modèles prédictifs. Cette plateforme analyse les dossiers scolaires des étudiants en enseignement supérieur et détermine qui est à risque d’abandon, à risque d’échec ou en voie de réussite, et ce, dès leur admission.

Logo de ISA

2 Les plateformes d’apprentissages adaptatives

Ça fonctionne comment?

La plateforme commence par estimer la connaissance d’un apprenant à propos d’un sujet en particulier à partir de données observables. Par la suite, la plateforme lui propose des exercices afin de travailler ses difficultés.

Concrètement...

Les plateformes d’apprentissage adaptatives favorisent la différenciation pédagogique, elles permettent d’adapter le cheminement scolaire de chaque apprenant, d’atteindre leur plein potentiel et de travailler leurs faiblesses tout en valorisant leurs forces.

En pratique

Coaching Actuaries adapte la génération d’examen de pratique selon les difficultés de l’étudiant en mesurant ses progrès tout en travaillant ses faiblesses.

3 Les robots conversationnels

Ça fonctionne comment?

Les robots conversationnels sont utilisés dans des plateformes web ou dans des applications mobiles. Ils nécessitent des outils de compréhension du langage naturel afin de fournir un clavardage le plus naturel possible à l’utilisateur.

Concrètement...

Les robots conversationnels peuvent traiter de différents sujets et offrir du soutien 24/7 aux apprenants qui les utilisent. Ce type d’outil favorise le contact avec la nouvelle génération. L’utilisation de certains robots conversationnels peut permettre la mise en place de stratégie positive, la réalisation d’exercices, le soutien du développement de la métacognition, l’aide dans la navigation d’un site web ou dans la recherche d’informations et bien plus encore.

En pratique

Ali est un robot conversationnel disponible dans l’application mobile du même nom. Il est destiné à offrir du soutien aux étudiants du collégial dans leur transition postsecondaire et pour d’autres types de difficultés qu’ils risquent de rencontrer. Ali permet aussi de faciliter le lien entre les intervenants et les étudiants en leur permettant de demander du soutien directement aux services offerts par son collège. Il met aussi à la disposition des utilisateurs une boîte à outils complète et personnalisée par son milieu scolaire ainsi qu’un bouton SOS ayant des ressources d’urgence disponible 24/7. Bien entendu, Ali comprend le langage naturel, les utilisateurs peuvent donc clavarder de manière naturelle avec lui.

Logo de ALI

4 Outils d’analyse en temps réel

Ça fonctionne comment?

Ces outils d’analyse utilisent des statistiques avancées sur les données d’une organisation. Ces analyses sont déployées grâce à des outils d’affichage qui permettent de visualiser les analyses statistiques qui évoluent en temps réel au fil de l’entrée de nouvelles informations.

Concrètement...

Les outils d’analyse en temps réel fournissent un portrait de la situation actuelle aux intervenants scolaires et aux enseignants. Ces outils permettent de réaliser des interventions ponctuelles afin d’éviter qu’une situation à risque survienne ou dégénère. De plus, l’utilisation de ces outils sauve du temps d’analyse aux utilisateurs et accélère le criblage des difficultés des apprenants. Finalement, ils favorisent une communication axée sur les données factuelles entre les intervenants scolaires, les enseignants et les parents.

En pratique

La veille active de Mozaïk-Portail fournit aux enseignants, aux intervenants scolaires et aux directions un portrait de leur classe ou de leur école en temps réel. Ce portrait s’ajuste au fil de l’entrée de nouvelles données. Cet outil favorise la mise en place des interventions ponctuelles auprès des élèves, mais aussi il aide à mieux coordonner le travail des équipes.

En conclusion...

L’élément le plus important à retenir est que l’intelligence artificielle doit toujours viser à redonner du temps aux membres du personnel des milieux scolaires pour leur éviter de faire des tâches répétitives qui causent une surcharge cognitive. La technologie doit permettre aux individus de revenir à l’essentiel, la raison pour laquelle ils ont choisi l’éducation : construire des relations bienveillantes avec les apprenants et l’amour de la pédagogie.

Carolanne Tremblay

Directrice, secteur technopédagogique

Let us guide you

Contact Optania